Titre de votre page

QUE FAIRE AU JARDIN EN DECEMBRE?

ATTENTION AU FROID !!

Sous paillis et cartons traquer les limaces  et épandre des granulés d'orthophosphate de fer (Ferramol) contre les limaces MAIS il faut en laisser pour entretenir la nourriture suffisante pour les prédateurs de mollusques : crapauds, carabes,...

C'est le bon moment pour vous procurer un calendrier lunaire: mon préféré: « Calendrier Lunaire 2016 » de Michel GROS  (Calendrier lunaire diffusion)

Prédictions météo:

Le mois de novembre doux que nous venons de vivre a bien été conforme à nos prévisions, continuons donc à appliquer notre « méthode » de pronostics :
Le 12 01 2015: température: 0°C à – 1°C , ciel très dégagé, pas de vent. La tonalité de notre 12ième mois de l'année 2015 devrait donc être la suivante: un mois froid relativement ensoleillé sans vent marqué.

(Nous sommes toujours preneurs de trucs ou méthodes + ou – fiables en matière de prévisions météo.)

Observation, vigilance, anticipation. adaptation et changements c'est tout le temps.


JARDIN D'ORNEMENT:

C'est le moment d'améliorer le caractère drainant de vos massifs : la première opération, et la plus pertinente est de surélever de quelques cm par des apports de terre qui peut être prélevée à la périphérie, si vous voulez combler le creux ainsi créé utilisez un matériau drainant type gravier qui renforcera l'effet drainant.
Épandre du compost dans les massifs, même par dessus un paillage.
Élaguer et nettoyer les arbres MAIS ! attention aux nettoyages trop précoces !!: par exemple, les rosiers que l'on aurait trop vite taillés : une gelée trop forte et la souche sera tout de suite atteinte, si vous n'avez pas encore taillé, ce ne sera que le bout des branches qui sera atteint.
Cependant vous jugerez vous-même de l'opportunité de tailler les inflorescences séchées : exemple : les grandes euphorbes, asters, hélianthus, gauras...
Planter des choux d'ornement achetés en godets.
Mettre sous cloche quelques hellébores déjà en boutons pour hâter leur floraison.

Bien choisir les protections contre le froid: le principe de base est de choisir des matériaux qui ne stockent pas l'humidité et de veiller à ce que cette dernière s'évacue rapidement: les facteurs aggravants:
la condensation, immanquable sous le plastique imperméable, elle est à l'origine de pourrissement, moisissures, accumulation d'eau, préférer tout autre matériau respirant;
humidité: elle renforce les effets du froid aussi bien dans le sol que dans l'air ; les cellules des tissus de la plante résistent en perdant de l'eau ce qui augmente la concentration en minéraux et abaisse le point de congélation ;
vent : il renforce les effets du froid mais peut aussi, s'il est sec, améliorer la situation. Bon sens et expérience vous guideront.

Continuer les plantations d'arbres et arbustes tant que le sol n'est pas gelé.
Commencer de nettoyer les arbres (bois mort mousses ).
Dès l'annonce des fortes gelées, protéger les vivaces semi-rustiques par un matériau sec couvert d'un voile d'hivernage.
Ramasser régulièrement les feuilles mortes tombées sur la pelouse pour qu'elles n'étouffent pas les graminées...le compost en profitera...Une dernière tonte, à la hauteur maxi, peut être souhaitable surtout après ce mois de novembre particulièrement doux.
Ramasser aussi les feuilles mortes qui peuvent s'accumuler sur certaines plantes tapissantes ou sur les touffes de vivaces.
Déplacer les touffes de vivaces qui se sont mal adaptées à leur emplacement.
Semer, avec quelques précautions, le pois de senteur, le pavot de Californie, le coquelicot « Ladybird »,des variétés colorées de nigelle....
Semer les mélanges fleuris rustiques pour prairies ou jachères.
Donner un coup de bêche aux bordures des massifs.
Arracher les plantes adventices à rosette : pissenlit par exemple....
Épandre, sur la pelouse, un seau de compost très mûr et un seau de gravier grossier au m² que vous répartirez au balai.
Prévoir nichoirs et mangeoires pour les oiseaux du jardin.
Rentrer les pots en terre qui craignent le gel après les avoir vidés et nettoyés.
Vérifier les attaches sur les jeunes arbres.
Débarrasser les mares et points d'eau des feuilles pourries qui seront plus utiles au compost.
Il est encore temps, avant le gel, de rentrer les bulbes de dahlias, agapanthes, glaïeuls, etc,...les arracher, les rentrer tels quels, avec la terre, dans des cageots en un lieu hors gel.
Démarier délicatement les touffes de pivoines pour les rajeunir.
Si les températures annoncées descendent au-dessous de -4°C, rentrer toutes les plantes en pot.
C'est le moment de réaliser un "plessage" sur les haies en place : il permet de réaliser une haie à la fois très dense et très étroite ( 20 à 30 cm) et présente donc un intérêt certain pour les petits espaces.
Un atelier sur ce thème aura lieu ce jeudi 3 décembre à partir de 14h au Jardin pour Tous de Venerque.
Si le gel s'installe, ne plus toucher à rien !
En vieillissant certains paillis se tassent et se gorgent d'eau devenant ainsi très froids et source de pourritures, remplacez-les...
Hiverner la tondeuse après un entretien rigoureux.
Attention aux bulbes en solde, ils doivent être sains : ni flétris, ni moisis, ni secs.
Peaufiner les projets sur papier.

POTAGER :


On bichonne encore et toujours le sol pour qu'il vive, si vous passez la grelinette attendez que le sol soit vraiment très ressuyé: non plastique.
Avant d'épandre le compost, en tamiser finement une certaine quantité qui, mélangée à de la terre argileuse et du sable de rivière également finement tamisés, fera un excellent support de semis pour le printemps.
Uniquement en sol argileux non encore amendé, bêcher à 10 ou 15 cm de profondeur, pas plus, et épandre dans la foulée un seau au m² de bon compost enrichi en fumier, le tout bien bien mûr.
Épandre deux fois plus de compost sur les parcelles qui recevront les légumes gourmands: pommes de terre, salades, choux tomates, aubergines, poivrons, courges et potirons... 
Couvrir de paille ou feuilles mortes, humidifier légèrement, enfin, couvrir de cartons et laisser vivre après avoir lesté le carton pour qu'il ne s'envole pas et/ou soigner l'esthétique.
Au lieu de couvrir on peut aussi semer des engrais verts : avoine, féverole, seigle... 
Faire blanchir les cardons.
Semer des radis et de la salade à couper sous châssis ou en tunnel.
Repiquer l'ail d'hiver (violet de Cadours...), les oignons blancs, l'échalote grise.
Si et seulement si votre sol argileux est non plastique (degré d'humidité optimum), greliner.
Protéger avec de la paille ou des feuilles mortes les légumes racines restés en place.
Éliminer et composter les déchets secs du potager.
En cas de grands froids annoncés, protéger les plantes sensibles avec un voile d'hivernage.
Pailler les poireaux de façon à pouvoir les arracher même si le sol gèle.
Trier les sachets de graines et faire la liste des variétés à acheter.
Tester les sachets ayant dépassé la date limite de germination.
Surveiller les légumes que vous conservez à l'abri, éliminer ceux qui s'abîment et aérer le local durant les après-midi tempérées et sèches.
Entretenir l'outillage :
Gratter les fers, affûter, huiler( à l'huile de lin).
Passer au papier de verre les manches trop rugueux et enduire à l'huile de lin + essence de térébenthine.
Entretenir délicatement les voiles de forçage et anti-insectes.
Purger, ranger et réviser le matériel d'arrosage.
Vidanger les réservoirs des engins à moteur.
Faire provision de matériaux secs broyés à proximité du compost pour bien gérer l'équilibre carbone/azote (C/N ~ 25).
Récolter les derniers légumes pour libérer les plates-bandes.
Ne jamais marcher sur les plates-bandes surtout si le sol est mou.
Nettoyer les légumes sur les sol même qui les a produits.
Sous paillis et cartons, épandre encore de l'orthophosphate de fer contre les limaces MAIS il faut en laisser pour entretenir une nourriture suffisante des prédateurs de mollusques : crapauds, carabes,...à vous de doser. 

VERGER :

C'est le moment de planter, surtout à racines nues, essentiellement les espèces à noyau:prunier, abricotier, cerisier pêcher, amandier...
Multiplier les framboisiers à partir des tiges en surnombre et de celles qui s'écartent du rang.
Essayer un jujubier, très très robuste et s'accommodant de tout sol, même très maigre, c'est le « chichourle » des Provençaux, les variétés asiatiques encore mal connues ont de plus gros fruits.
Nettoyer les troncs des arbres  et surtout le collet dont il faut bien éloigner tout débris végétal propre à entretenir la présence de champignons parasites.
Nettoyer les ceps de vigne en enlevant délicatement toute l'écorce craquelée qui est un abri idéal pour insectes et spores de champignons parasites; terminer par une pulvérisation ou un badigeon à base de cuivre.
Brosser l'écorce des arbres fruitiers par temps sec. 
Badigeonner les troncs: fabriquer vous-même le badigeon : de l'argile de votre jardin, un soupçon de cendres, de la décoction de prêle, de la chaux arboricole, une pincée de bouillie bordelaise, une belle bouse de vache fraîche...
Appliquer un traitement à base d'huile de colza contre les cochenilles en hibernation sur les branches et troncs des framboisiers, cassissiers, groseilliers,  mûriers....
Commencer à tailler, sauf s'il gèle, les arbres à pépins, la vigne et les arbustes à petits fruits.
Attention ! Le sécateur à enclume est strictement réservé au bois mort, pour le bois vivant n'utilisez que le sécateur à contre-lame.
Bien désherber le pied des arbres jusqu'à l'aplomb du houppier pour les plus jeunes, puis pailler.
Élaguer quand c'est nécessaire et sans attendre que les branches à ôter soient trop grosses.
Éliminer le gui, en coupant, si possible, la branche porteuse. MAIS : LE GUI est un hémiparasite qui ne « vole » que la sève brute et non la sève élaborée, le préjudice est donc relativement limité car il approvisionne l'arbre en glucide durant l'hiver. On peut donc le tolérer...
Débarrasser les arbres des fruits momifiés ou oubliés.
Arracher et déplacer les arbustes qui ne sont pas à leur meilleure place.
Protéger les troncs des jeunes arbres des vents froids de l'hiver en les habillant avec un matériau non abrasif et séchant vite en cas de précipitations prolongées.
Pour les trous de plantation à préparer, voir le mémo de novembre : « trou de plantation ou piscine ? »
Attention aux excès d'eau sur les arbres et arbustes récemment plantés, l'eau stagnante asphyxie les racines.
Ramasser les feuilles pour pailler et composter.
Surveiller les fruits conservés en cave ou au fruitier, éliminer sans tarder ceux qui sont touchés par la moisissure ou autre pourriture.
Pulvériser une décoction de prêle additionnée de cuivre sur la ramure dès que toutes les feuilles sont tombées, surtout contre la moniliose.
Récolter les kakis et les vrais nèfles quand ils sont un peu blets.
Installer des nichoirs ou nettoyer ceux déjà en place. Les protéger des chats en les entourant de grillage à larges mailles (4 ou 5 cm de diamètre) à 20cm mini du nichoir.



Copyright © JAAL. Tous droits réservés.JAAL - 12 place St Pierre - 31810 VenerqueEcrire au webmaster  - Dernière mise à jour : lundi 9 janvier 2017